3 options pour financer son projet entrepreneurial

Concrétiser un projet entrepreneurial est une étape essentielle. En effet, quand le plan de création d’entreprises est fin prêt, il ne reste plus qu’à la réaliser. Dans cette optique, le financement a une importance énorme, voire même vitale. D’ailleurs, comment l’entrepreneur espère-t-il se procurer les installations nécessaires pour sa future société (local, équipement technique…), mais aussi constituer son budget de lancement ? Plusieurs moyens sont à la disposition du porteur de projet pour financer son business. En voici trois des plus utilisés.

Opter pour un prêt bancaire

Le prêt bancaire pour bon nombre de projets, le moyen de financement le plus utilisé. Il présente notamment l’avantage de mettre à la portée de l’entrepreneur la somme d’argent dont il a exactement besoin pour créer sa société. Le processus pour obtenir un crédit est de se présenter à sa banque et de discuter avec son conseiller. Ils exploreront ensemble les possibilités qui s’offrent à l’emprunteur en matière de montant du prêt, du taux d’intérêt à appliquer, du montant des mensualités à payer ainsi que de la durée du remboursement. Si l’entrepreneur a déjà cumulé plusieurs prêts, il pourra effectuer une simulation rachat de crédit sur https://www.boursedescredits.com/guide-simulation-rachat-credit-799.php afin de savoir s’il peut bénéficier d’un regroupement de ces crédits.

Solliciter les Business angels

Les business angels sont des personnages qui sont présents sur la scène de l’entrepreneuriat depuis quelques années maintenant. Ils œuvrent particulièrement pour la promotion de l’entrepreneuriat. Leur démarche consiste à apporter leur aide aux porteurs de projet. Cette aide se manifeste notamment par le financement à la création d’entreprises. Les ressources que les business angels fournissent ne sont pas que financières.

En effet, ces investisseurs d’un nouveau genre mettent à profit des entrepreneurs leurs expériences dans le domaine ainsi que leurs conseils avisés en termes de gestion et de management. Ces personnages sont généralement d’anciens chefs d’entreprise qui ont pris leur retraite ou encore des créateurs d’entreprises qui ont réussi et qui souhaitent participer aux projets des entrepreneurs juniors. Ils aident ces derniers à réussir eux aussi. Par ailleurs, les business angels ne se cantonnent pas à contribuer à la seule création d’entreprises. Ils continuent à participer à son évolution et l’atteinte des objectifs fixés en matière de croissance.

Recourir au crowdfunding

Social EntrepreneurshipLe crowdfunding devient de plus en plus courant dans le domaine de la création d’entreprises. Il se présente sous la forme d’une levée de fonds afin de pouvoir concrétiser un projet. Cette levée de fonds se fait généralement sur internet, le plus souvent, sur les réseaux sociaux. Les personnes sollicitées sont les internautes.

Ainsi, aucune relation particulière entre les donateurs et le porteur de projet n’est spécialement établie. Ce dernier concocte une présentation précise de l’affaire qu’il désire monter et expose en quelques mots ses aspirations. Ceux qui sont touchés par cette présentation peuvent apporter leur contribution en faisant des dons. Ces derniers n’ont pas de limites, c’est-à-dire qu’aucun montant minimal ou maximal n’est indiqué. Par contre, la somme qui est nécessaire à la réalisation du projet d’entreprise doit être mentionnée.

Un petit partage ...Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on Facebook

Un Commentaire

  1. What a plsaeure to find someone who thinks through the issues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *