Typologie et fonctions des joints de bâtiment

Les joints dans le bâtiment sont indispensables et remplissent de nombreuses fonctions. Certains facteurs tels que le climat ou le temps peuvent avoir une influence de mouvement sur les matériaux et causer des dommages importants sur les ouvrages. Les joints interviennent alors pour absorber et anticiper ces effets néfastes et garantir la solidité des bâtiments dans le respect des normes de construction européennes. À noter que les ouvrages en construction peuvent également être fragilisés par les vibrations causées par les nombreux déplacements d’engins de chantiers, les différents joints permettent également d’atténuer ces risques. Acheter de des joints de bâtiment sur les net est possible, il existe des sites spécialisés comme www.vedafrance.com.

Le joint de dilatation mur

Ce joint intervient dans une construction pour séparer un ouvrage en deux parties indépendantes. L’intérêt est d’empêcher les dommages qui pourraient être engendrés par des grandes variations de température ou plus simplement par le temps qui agit sur les différents matériaux.
Le joint de dilatation de mur peut donc pallier aux variations de dimensions de ces matériaux et offre une indépendance de mouvement aux différentes parties du bâtiment.
C’est ainsi que l’on préserve un carrelage, en empêchant les carreaux de se soulever ou de se fissurer. Un tuto pour savoir comment poser un joint de dilatation : http://www.linternaute.com/bricolage/guide-maison-et-jardin/1411749-poser-un-joint-de-dilatation/

 

 

Le joint de rupture

Il est indispensable pour évaluer l’état des fissures d’un ouvrage. Celles-ci représentant un danger accru pour la construction, le joint de rupture ou joint de pré-fissuration préserve la construction du risque de malfaçons ou de fragilité. Outre l’intérêt de préservation de la solidité du bâtiment, le joint de rupture préserve également le bâtiment d’un point de vue esthétique.

Le joint de retrait

Le joint de retrait a pour objectif de prévenir les effets néfastes du retrait de la prise d’un matériau tel que le béton. Il peut être réalisé avant ou après le coulage et permet d’anticiper l’arrivée et les effets de fissures potentielles.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *