Commerce mobile : Gare à la publicité intrusive

Les résultats de deux études menées par Quantcast sur les minneals en Europe et par OpinionWay sur les consommateurs français contraignent les marques à revoir leur approche sur le mobile. Les jeunes connectés âgés de 15 à 34 ans utilisent leur Smartphone pour effectuer deux achats hebdomadaires en ligne. Il est plus que primordial pour chaque commerçant de chercher une autre façon de les aborder.

Publicité sur mobile non pertinente : un frein à l’achat

 Le Smartphone est désormais présenté comme un canal d’achat puissant, mais également un canal pour la publicité. La plupart des consommateurs européens et des jeunes au sein de la génération Y affirment que la pertinence des publicités constitue le principal facteur qui déclenche leur achat. Même si la publicité est non désirée, ils achètent toujours l’article de la marque qui diffuse une publicité jugée pertinente pour eux. Les attentes des consommateurs ne sont nullement évoquées.

 

 

Exit les bannières de publicité

 Les publicités en bannière sont particulièrement critiquées. Les e-shoppers estiment que sous ce format, la publicité est contre-productive, car elle véhicule l’image d’un annonceur qui souhaite vendre uniquement son produit ou promouvoir son service. Certains nombres d’internautes français avouent ne pas y prêter attention à ce genre de publicité. Près de la moitié des enquêtés considèrent également que la publicité sur Smartphone est aussi intrusive par rapport à la publicité sur tablette et sur ordinateur portable. En effet, le Smartphone est un support qui exige de clarté et d’immédiateté alors que les inserts publicitaires ne font que ralentir la navigation de l’internaute.

Les critères pour une pub qui accroche

D’une manière générale, une publicité est intrusive si elle ne satisfait pas les consommateurs. Comme la majorité des millennials passe leur temps libre à faire des achats, il est tout à fait normal que les publicités soient à la hauteur de leurs attentes. La pertinence et la créativité devront être les deux principaux critères d’une publicité sur mobile. Désormais, la balle est dans le camp des marques. Le devoir de chaque annonceur consiste à soigner leurs campagnes que ce soit en termes de créativité qu’en contexte. De plus, les marques doivent chercher des stratégies de présence adaptées à ce support si particulier. Les millennials sont conscients du fait que la publicité accroît la renommée d’une marque. Ils s’engagent à être attentifs si la publicité sur mobile est plus créative.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *